Les blogs | Le blog télécoms de Xavier Studer

« Surf nomade: Sunrise améliore son système de mise en garde | Accueil | Street View en Suisse: la provocation de Google? »

Publié le 21 août 2009 à 21:06 dans Internet

Le préposé fédéral à la protection des données exige que les vues de Google Street View pour la Suisse soient immédiatement retirées d'internet. Hanspeter Thür a constaté que de nombreux visages et plaques d'immatriculation n'étaient pas ou insuffisamment floutés sur les images publiées, est-il indiqué dans un communiqué.

En guise de commentaire, je dirais que cette exigeance est vraiment légitime. En farfouillant dans les rues de mon quartier à Lausanne, j'ai facilement identifié de nombreux numéros de plaques. Ailleurs, de nombreux visages sont reconnaissables, livrant des instants de vies individuelles en pâture à toute la planète.

Dommage que Google ait bâclé le travail car Street View est un formidable outil sur un PC fixe, mais surtout sur les mobiles. Cette précipitation de la société américaine est d'autant plus regrettable que ce n'est pas la première fois qu'elle est confrontée à des autorités respectueuses des droits individuels. Certains Etats sont même allés jusqu'à interdire le passage des voitures de Google!

Fondamentalement, cette décision est bienvenue. Alors que les réseaux sociaux déferlent sur le monde et que le grand public livre sur la toile une foule de données personnelles très sensibles, ce coup de frein est salutaire. Espérons que cette mesure relance un débat urgent sur la vie privée, la protection des données et l'identité numérique des individus!

Xavier Studer

En savoir plus

TrackBacks

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451b69769e20120a56458d3970c

Liste des trackbacks de Suisse: le retrait de Google Street View demandé!:

Commentaires

M'enfin !

Je vous défie Xavier de reconnaitre une personne avec la qualité des photos tel que présentée, ce n'est pas de la HD ou il est possible de zoomer sans perdre de la qualité, de plus il y a un léger flou du au mouvement des personnes.

Et autre chose, il me semble que la TSR ne floute pas toutes les têtes des gens filmés à leur insu lors des manifestations diverses, à quand des floutages sur les têtes, les marques et les plaques de voitures, ect, ect ...

Je constate que nous vivons dans une société avec de plus en plus de dérives qui ne sont pas vraiment raisonnables, au lieu de se concentrer sur l'essentiel.

Notre préposé n'a-t-il rien d'autre de plus urgent à faire ?

Rédigé par : Jean-Marc | 22 août 2009 07:51:33

+1 Jean-Marc
Le préposé à la protection des données fait sont boulot OK mais lire de tels commentaires de la part de la TSR c'est LOL.
Le risque pour le citoyen suisse d'avoir des problèmes est beaucoup plus grand avec la TSR qu'avec Google. Ce soir CASH sera au Bains des Pâquis, on verra quelle est la politique de la TSR concernant le respect de la vie privée.
Faites ce que je dis pas ce que je fais!!!!!!

Rédigé par : Nico | 22 août 2009 09:36:43

Je partage l'avis de Xavier. J'ai moi aussi pu lire plusieurs numéros de plaque et même reconnaître une personne sur une terrasse de la place du marché de Neuchâtel, ceci malgré un léger floutage de son visage ! Je pense donc que cette sonnette d'alarme, tirée par Monsieur Thür, à le mérite de montrer que des limites existes ou, pour le moins, que nous sommes concernés par ce qui se passe dans nos rues.

Ceci dit, je reste un grand fan des différents services proposés par Google, raison pour laquelle je préfère nettement que cette société puisse ajuster son tire, plutôt que d'être contrainte à abandonner certaine prestations...

Rédigé par : LeSquale | 22 août 2009 09:43:59

Le préposé fédéral à la protection des données, Hanspeter Thü, se gourre totalement de cible. Je suis d'accord que Google Street View a quelques faiblesses au niveau du masquage de quelques élements.

Mais il y a de réelles urgences comme nombres d'assurances maladie qui usent de médecins conseils pour récupérer les dossiers complets de potentiels clients à leur dépends (reportage DRS diffusé sur la TSR l'an dernier).

Rédigé par : Raphaël | 22 août 2009 10:00:05

Ne vous emportez pas comme ça, vous savez, le Japon aussi a exigé de google plus de respect de la vie privée et je trouve cela normale. un reportage sur la tsr n'est pas comparable a un service en ligne accessible 24h sur 24h par le monde entier. Il est regrettable que vous ne saissez pas la différence. J'adore google street mais je suis d'accord de le perdre si c'est pour le Droit à l'image !

Rédigé par : morice | 22 août 2009 18:25:09

1) Merci Morice!

2) La TSR doit aussi respecter certaines règles

3) J'exprime ici mon avis personnel et non celui de la TSR

Rédigé par : Xavier Studer | 22 août 2009 21:35:35

Je sais que ça n'a rien à voir, mais j'ai un gros problème avec Google Latitude. J'ai réussi à télécharger l'application web sur mon iPhone, mais après, quand je clique dessus, il n'y a qu'une page blanche avec le logo de google et les liens en bleu soulignés vers gmail, agenda, web et plus. Je suis allé dans plus, mais il n'y a pas de google latitude.

Quelqu'un pourrait-il m'aider ?

Rédigé par : Rezvan | 23 août 2009 19:00:42

Un excellent billet de Stephane Koch sur ce sujet: http://www.intelligentzia.ch/blog/autres/google-street-view-le-prepose-federal-a-la-protection-des-donnees-demande-un-retrait-immediat

Rédigé par : Pascal | 23 août 2009 19:01:40

Peu convaincant. Rien à voir avec des webcams et un service de référence à l'audience incomparable!

Rédigé par : Xavier Studer | 23 août 2009 21:46:41

Les paranos sont de nouveau de sortie. Quel drame on voit des plaques, on peut reconnaître des visages. Pfff Par contre on peut lire et voir tout et n'importe quoi sur les réseaux sociaux

Rédigé par : Bof | 24 août 2009 11:52:00

On se plaint de Google Street View et on vient d'accepter les passeports biométriques..?

Rédigé par : Danette | 13 nov 2009 11:39:10

Bonjour.

J'ai de la peine à saisir le parallèle entre Google Street View et le passeport biométrique.

L'un est un service proposé par une entreprise privée (par essence, elle prend ces décisions toute seule), et pour l'autre, c'est une décision démocratique, que l'on soit d'accord ou pas.

Quant à dire que ce n'est pas grave de voir les no de plaque, je me permets de vous rappeler qu'un simple sms permet de connaître l'identité du propriétaire du véhicule.

Pour résumé, je suis assez d'accord avec M. Thür au sujet du floutage des visages, mais pour les plaques, il vaudrait mieux supprimer l'accès à ces données au citoyen Lambda.

Salutations

Rédigé par : Dave | 13 nov 2009 12:43:45

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos

La guerre entre les opérateurs de téléphonie et les câblo-opérateurs est des plus vives en Suisse. La télévision, le téléphone et internet sont de plus en plus étroitement liés. Les réseaux mobiles convergent avec le fixe. De nouveaux usages et de nouvelles technologies font leur apparition. Au travers de ce blog, le journaliste Xavier Studer traite des profondes mutations de l'univers telecom et multimédia helvétique.

> Suivre sur twitter

> Le blog de Xavier Studer

> TV, net, téléphone: la guerre des réseaux

> Flux RSS de ce blog

> L'émission Point Barre
sur Couleur 3


> Les podcasts audio
de Point Barre


> L'émission Nouvo

> Contact

Recherche sur ce blog



Accueil

Articles récents

Calendrier

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Catégories

Archives

Flux RSS