Les blogs | Le blog télécoms de Xavier Studer

« Quel succès pour les netbooks en 2009? | Accueil | Nokia améliore les cartes de ses cellulaires »

Publié le 10 février 2009 à 15:33 dans Produits et tests

Iphone-swisshockey La politique d’Apple en matière d’applications pour l'iPhone a déjà fait couler beaucoup d’encre y compris dans cette colonne. Le constructeur et éditeur de logiciel ne se contente pas de refuser des applications sérieuses, mais ne donne souvent que peu ou pas d’explications. Quelques exemples déroutants.

Ecoutez aussi cet extrait du Pointbarre du 14 février diffusé sur Couleur3 [5:39]

Stéphane Blum, directeur commercial de Mogo ne décolère pas. Il lui a fallu près de deux mois pour faire valider par Apple une très complète application destinée aux fans de hockey suisse. Envoyée à Apple fin décembre, SwissHockey n’a finalement été publiée dans l’App Store qu’en fin de semaine dernière.

Parcours du combattant
En plus, le chemin a été tortueux. Si la firme de Cupertino s’est excusée en fin d’année de délais inhabituellement longs, plus de communication par la suite. La société a alors soumis à Apple plusieurs versions de son application jusqu’à ce qu'elle soit enfin acceptée.

Ce qui est incroyable, c’est que des applications simplistes, voire bêtes, sont acceptées ou refusées en quatre ou cinq jours, détaille Stéphane Blum. En revanche, Apple semble faire la fine bouche sur des produits plus sérieux ou complets, voire gratuits...

En plus, Apple a publié SwissHockey en le classant sous la date de soumission de l’application soit le 13 décembre et non sous la date de publication. Cette étrange manière de faire empêche ce programme d’apparaître dans les nouveautés.

Même chose pour la TSR
Cet exemple n’est pas isolé. L’application tsrinfo, développée par la TSR, a été refusée dans un premier temps pour des motifs peu clairs. Apple estime qu’elle génère un trafic de données trop important, mais ne donne pas plus de détails et ne donne aucune spécification. En bref, la validation se fait un peu à bien plaire.

Là aussi, pour obtenir plus de détails, c’est la croix et la bannière. Ce n’est pas moins d’une semaine et demi qu’il a fallu attendre pour obtenir une réponse pas beaucoup plus précise. Dommage, tout cela manque singulièrement de sérieux.

En fait, le système d’Apple n’est pas adapté au nombre élevé d’applications que la firme reçoit. En plus, comme les spécifications techniques sont évasives, les décisions de la société à la pomme sont souvent incompréhensibles. Tout cela montre que le modèle de distribution proposé par Apple n’est pas compatible avec un marché libre…

Xavier Studer

TrackBacks

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451b69769e201116857da41970c

Liste des trackbacks de Applications iPhone: ça dérape toujours:

Commentaires

vivement l'arrivée de Google Android...opensource, liberté de monter son propre marketplace avec les applications que l'on veut...malheureusement les consommateurs se laissent séduire par les campagnes de l'iPhone sans connaître toutes les restrictions de celui.ci (pas de multi-tâche, pas de copier/coller/ pas de flash...)

Rédigé par : mfavez | 10 fév 2009 16:38:49

mfavez : étant donné le foin fait autour de l'iPhone depuis son annonce (les gens s'en sont suffisamment plaints, y compris dans cette colonne et dans ses commentaires) il faudrait être sérieusement de mauvaise foi pour prétendre ne pas avoir entendu parler avant l'achat de ces "restrictions", ou très limité intellectuellement pour l'avoir acheté quand-même, malgré un besoin vital de ces fonctions "manquantes", simplement à cause d'une campagne de publicité.

 

En ce qui me concerne, le confort que me procure une interface pensée par gens gens au QI supérieur à 80 compense largement les deux fois par mois où le copier/coller me manque. Donnez-moi un mobile sous Symbian ou Windows Mobile et malgré le copier/coller et le multi-tâche (ou même à cause de ce dernier si je dois sans arrêt passer par le gestionnaire de tâches pour m'assurer qu'un programme en tâche de fond ne vide pas silencieusement ma batterie) je ne me donne pas une semaine avant de le balancer au lac à lâide d'un trébuchet. Et je ne parle pas dans le vide, j'ai essayé de nombreux systèmes d'exploitation et applications en tous genres, suffisamment pour savoir faire la différence entre les développeurs qui pensent que "qualité égale nombre de fonctions" et ceux qui savent que l'interface utilisateur est partie intégrante du cycle de développement et non un verni visuel rajouté au dernier moment). Et je crois qu'il est raisonnable d'affirmer que la proportion de possesseurs d'iPhone qui me ressemble est bien supérieure à celle qui correspond à vos "consommateurs [qui se sont laissés] séduire par les campagnes de l'iPhone sans connaître toutes les restrictions de celui.ci".

 

M. Studer : J'aimerais bien que le modèle de distribution proposé par Nintendo soit "compatible avec un marché libre" et ainsi pouvoir développer et vendre des jeux Wii sans payer ni royalties, ni les outils de développement et sans que mon produit doive être approuvé au préalable. Il y a certainement des milliers de gens qui pensent comme moi et ce depuis la sortie de la NES. Pensez-vous pourtant que cela va faire la moindre différence ? N'êtes-vous pas scandalisé par les pratiques de Nintendo ?

Rédigé par : Ölbaum | 10 fév 2009 17:53:51

Suis d'accord avec ölbaum sur le fait que le copier-coller ne m'a jamais manqué, je ne l'ai jamais eu sur mes smartphone windows mobile non plus (ou alors jamais vu car non-utilité), seulement, c'est devenu à la mode de dire qu'il n'y a pas de copier-coller sur l'iPhone, donc voila, meme ceux qui n'en ont pas besoin lui reproche ça...

Maintenant, pour revenir au sujet, je me demande qui il faut viser du doigt... si Apple dit que ça consomme trop de bande passante, c'est forcement qu'il y a quelque part un accord avec les opérateurs sur une quantité maximale, non ??

Et pour les plus pressés, il y a toujours la manière non-officielle... (mais je suis d'accord, ca fait pas très pro)

Rédigé par : mat | 10 fév 2009 20:44:29

A Ölbaum, je pense qu'une comparaison avec le monde de l'informatique serait plus judicieuse comme ces smartphones sont de vrais petits ordinateurs. Microsoft vérifie-t-il personnellement tous les programmes pouvant tourner sous Windows...

Rédigé par : Xavier Studer | 11 fév 2009 10:20:34

N'y a-t-il pas dans ce post un peu de frustration personnelle (diluée avec les mésaventures d'un autre compatriote pour montrer que ça n'arrive pas qu'à moi?) 20'000 applications après 7 mois, un succès phénoménale, tout simplement... ça marche.

Je rejoins olbaum: est-ce qu'à l'époque de la marketplace de Palm, était-il possible de proposer une application en open-source?

Je pense que tout le monde est au courant de la politique d'Apple. C'est une débat sans fin. Ouvert ou fermé... Le choix est clair pour Apple. En même temps (je me répète je sais) ça marche.

Pour ma part, oui je peste certaines fois sur les fonctionnalités manquantes sur mon iPhone, celles que nous connaissons tous.. on apprécie un produit pour ses qualités, on l'aime pour ses défauts. A ce jour, je n'ai jamais eu dans les mains un smartphone aussi performant (on se réjouit d'une vrai compétition, peut-être Android? parce que franchement pour l'instant les samsung et autres, ça tient pas la route)

Pour ce qui est de l'application tsr, il reste tjrs le (très bon) tsrmobile qui est lui disponible.

Rédigé par : Mitch | 11 fév 2009 10:24:39

Face au silence d'Apple lors d'une application qui pose problème j'ai fini par mettre en place un wiki où les développeurs peuvent essayer de deviner ensemble quels sont les critères d'apple qui font qu'on se retrouve dans la liste d'attente infinie.

C'est en anglais donc, car à vocation internationale.
http://appstorehell.chocoflop.com/wiki/Main_Page

Rédigé par : Santiago Lema | 11 fév 2009 10:33:49

@Ölbaum: je suis d'accord avec vous que l'expérience utilisateur est fondamentale et doit s'inscrire dans un cycle de développement...mais soyons réalistes, le nombre de personnes ayant acheté un iPhone en connaissant ses restrictions est faible et se limite aux connaisseurs des technologies et geek bloggers, la majeure partie des consommateur ayant acheté un iPhone l'ont fait car ça fait bien d'avoir un iPhone dans la main et n'avaient absolument aucune idée des restrictions de celui-ci avant de l'avoir acheté...je le constate en permanence avec mes amis et mes proches qui ont acheté un iPhone.

Je vous invite à lire l'article suivant qui explique bien comment Apple freine l'innovation et la concurrence en mettant en place des brevets comme le multi-touch.

http://phandroid.com/2009/02/10/apple-dont-touch-me-google-okay/

En résumé, l'iPhone a apporté sans aucun doute une révolution dans le monde des smartphones, mais il faut savoir rester objectif et mettre en avant les mauvais côtés de celui-ci et de la politique d'Apple. Je félicite Xavier Studer de savoir maintenir cette objectivité face aux produits de la pomme et de ne pas élever Apple et Steve Jobs au rang de demi dieu comme trop d'utilisateurs ont tendance à le faire.

Rédigé par : mfavez | 11 fév 2009 11:39:24

J'ai l'impression qu'il y a surtout un peu de mauvaise foi des fans de l'iphone qui n'accepteront jamais de reconnaître qu'une fonction de base puisse manquer et qui la trouveront absolument géniale si elle est dans la prochaine version. J'utilise le copier-coller chaque jour sur Windows Mobile qui même s'il est moins convivial que PalmOS me convient maintenant que j'y suis habitué.

De même pour la politique de publication de logiciels d'Apple avouez qu'elle n'est pas idéale et qu'ils pourraient s'inspirer de celle de Microsoft, c'est-à-dire laisser chaque développeur sortir ce qu'il veut et laisser le consommateur faire son choix.

Rédigé par : Vista Suxx | 11 fév 2009 19:04:51

Mais est-ce réellement de la révolution qu'Apple aie ammené, ou est-ce une évolution ? Selon mon point de vue, cela n'est qu'une évolution. Sony-Ericcson avait sorti il y a quelques années en arrière un téléphone mobile qui était capable de faire à une chose prêt la même chose. Cette différence est la fonction de multi-touche. Certe, la beauté et la fluidité de l'interface utilisateur n'étant pas pareil, l'effet fût moindre. Mais cela tiens plus à poussé des performances de certains composants qu'à une réelle innovation cérébrale. Tout les 3 mois, il se trouve sur le marché international et pas forcément que l'Europe ne s'y retrouve à ce moment-là, des modèles bien plus performants et aussi gadget que l'iPhone peut l'être.
Le point essentiel et qui fait toute la différence, c'est le marketing. Et ça, on ne peut que s'incliner devant. Il se trouve comme avec Microsoft, a être devant tout le monde dans leur domaine sur le plan commercial, mais resteront jusqu'à nouvel avis en arrière dans le domaine de la compétence technique.

La ¨restriction¨ qu'Apple impose dans sa plateforme iTunes reste dans leur politique de ¨je contrôle mon environnement pour éviter la dérive¨ et il en a parfaitement le droit. Si les partenaires ne sont pas satisfait de cette politique ou de leur mise en oeuvre, il s peuvent toujours aller voir la concurrence. Mais ces derniers le sont-ils également dans cette politique ? A vous de voir et de juger si cela vous tente.

Et que telle fonction soit présente ou non, n'oubliez pas qu'un smartphone ne remplacera jamais un ordinateur et que chaque produit qui sort n'est excampe de soucis ou de manquement. Faut au temps et au budget accordé aux tests que le marketing réduit à son juste minimum.

Laissont donc les gens penser ce qu'ils veulent de quel appareil est meilleur que l'autre. Cela reste du choix et des envies de chacun lors de l'achat de décider lequel est le mieux adapté à ses besoins. A eux ensuite de subire les conséquences de leur mauvais choix ou des limitations qui en incombent.

Rédigé par : pkreyer | 12 fév 2009 12:12:20

@Xavier Studer: En ce qui concerne votre comparaison avec le monde de l'informatique : Microsoft ne vérifie même pas ce qui est mis dans ses propres produits et le monde Windows est truffé de malware en tout genre. Voulez-vous cela sur votre téléphone, qui a dix fois moins de ressources que votre ordinateur et sur lequel un programme mal conçu ou mal intentionné est susceptible de vous rendre inatteignable ou de faire exploser votre facture ? Voulez-vous installer un anti-virus sur votre téléphone ? Moi pas. Le contrôle d'Apple pose problème à certains (certains) développeurs, soit, mais pour les utilisateurs c'est un avantage de taille. J'ai eu un Palm. Au bout de peu de temps il est devenu inutilisable parce que les programmes que j'ai essayé laissaient une quantité de b… chenis même après désinstallation. Il y avait des conflits entre applications, etc. Mais je vais bientôt attaquer le développement de ma première application iPhone, je verrais ce que ça donne de l'autre côté.

 

@mfavez: Donc Apple n'aurait pas dû sortir l'iPhone, pour protéger les gens de leur stupidité (acheter un appareil à plus de 1000.- ou avec un contrat de deux ans sans savoir s'il répond a ses besoins) ? Du coup Microsoft n'aurait pas dû sortir Windows, pour protéger les gens de la stupidité de leurs responsables informatique, qui le leurs imposent. Ça m'aurait bien arrangé, ça. À noter que selon mes souvenirs, même le 20 minutes a mentionné l'absence de Flash et de copier/coller sur l'iPhone. Mais c'est peut-être une lecture de geek :-)

 

@mfavez (2): Ce n'est pas Apple qui freine l'innovation mais le système de brevets américain. S'ils ont la possibilité de déposer ces brevets, ils doivent le faire, ce serait stupide de se les faire piquer sous le nez car il y aura forcément un concurrent ayant moins de scrupules.

 

@Vista Suxx: J'ai eu un Palm. Il avait le copier/coller, dont je me servais un peu. Par contre j'ai fini par détester une bonne partie du reste. Donc je me retrouve avec le choix entre (1) un Palm/Windows Mobile avec copier/coller, (2) un iPhone et (3) un iPhone avec copier/coller. Le premier a l'inconvénient d'être inutilisable *pratiquement tout le temps*, pour cause de mauvaise conception de l'OS (selon mes exigences, qui sont différentes pour chacun). Le deuxième a celui du manque de copier/coller, qui m'incommode *parfois*. Le troisième est parfait, à un détail près : *il n'existe pas*. Vous comprenez mieux mon choix maintenant (fait en toute connaissance de cause, étant un "connaisseurs des technologies et geek blogger") ?

Rédigé par : Ölbaum | 12 fév 2009 15:23:06

En quoi est-ce qu'Apple dérape? Je n'ai toujours pas compris! Comme si une entreprise n'avait pas la liberté absolue de contracter avec qui bon lui semble aux conditions qui lui conviennent. Commercialiser une application via la boutique en ligne d'Apple n'est pas un droit démocratique.

Rédigé par : Pascal M. | 12 fév 2009 15:30:11

Je pense que tout le monde a compris. Le parallèle avec Windows est suffisamment clair.

Rédigé par : Xavier Studer | 12 fév 2009 17:27:46

Oh le troll ;-) je pense qu'on ne pourra jamais convaincre un frustré anti mac qu'Apple c'est bien ni un sectaire d'Apple que son iPhone puisse avoir des défauts...
Personnellement j'ai l'habitude de windows mobile je connais ses défauts et je vis très bien avec (et pis mon téléphone actuel il est tout petit et il tient dans ma poche)! Il suffit de prendre un peu de temps à l'appivoiser au début... chose qui n'est pas nécessaire (ou en moindre mesure) avec un iPhone. (pour aller plus loin on va dire que j'ai même passer du temps à mettre un firmware non officiel optimisé par une équipe de développer qui font du reverse-engineering sur les DLL de Microsoft ou HTC et qui ont certainement plus de 80 de QI... individuellement, pas au total ;-) bien que je ne doute jamais du QI des developpers, plus de la politique de la marque !).
Bon j'en reviens au sujet :
A mon sens, l'iPhone n'est pas une révolution technologique (cf ma dernière phrase entre parenthèse) mais bien une révolution en marketing dans le monde de la téléphonie ! Cela a engendré un gros phénomène de mode. Tout le monde veut faire des applications sur iPhone et il s'agit avant tout de marketing et décision commerciale... il y aura forcément beaucoup de frustrés ! Je ne sais pas si je me trompe mais dans la lignée de ce que l'on peut constater de la politique de développement sur l'iPhone on évite les applications qui pourraient faire apparaitre les faiblesses d'un tel système comme : lenteurs, plantage d'applications, manque de mémoire, connexion internet lente. J'y vois exactement les raisons de l'absence de copier/coller, enregistrement vidéo, MMS, Flash player (et Dieu sait si c'est une source de plantage) ou encore limitation du multitâche ! Et c'est temps mieux pour la majeur partie des utilisateurs !
Par contre dans ce sens il me parait pas du tout surprenant qu'une application qui utilise peut de ressource comme simuler une chope de bière qui se vide sur l'écran du téléphone sera beaucoup plus facile à faire valider qu'une application gourmande d'informations qui va essayer de se connecter à des bases de données sur Internet et même streamer de la vidéo !
Ma question : Pourquoi les développpeurs frustrés de la politique d'Apple ne s'intéressent pas plus à développer leur applications "utiles et pratiques" sur une plateforme Java ou DotNet ? Il y en a beaucoup qui le font très bien depuis des années mais malheureusement avec moins de marketing tappe à l'oeil ;-)


ps. pour continuer le troll c'est tellement tentant :-P je n'ai jamais du installer d'antivirus sur mon téléphone windows ?! de même que j'ai l'habitude de faire des copier/coller depuis des années... et j'aprécie le fait d'avoir un GPS avec des cartes qui ne nécessite pas de connexion Internet... mais je conçois tout à fait que l'on peut vivre sans :-) C'est une habitude pas une religion !

Rédigé par : Sylvio | 13 fév 2009 12:03:10

Le problème n°1 de l'iphone et des applications qui vont sur l'App Store est le succès de l'appareil!

On n'a jamais vu cela dans le monde de la téléphonie mobile: autant d'utilisateurs en si peu de temps, et autant d'éditeurs qui veulent publier des applications web et qui ne savent pas toujours programmer des applications économes en bande passante.

Le seul endroit où il y a une suspicion de boycott pour valider des applications iphone c'est pour Skype et ses consors car là les partenaires télécoms d'Apple ne sont pas heureux de voir le forfait plafonné par une application... Pourtant il y a truphone, etc.

Pour la comparaison Mac-Windows il faut dire que si Windows est devenu un monstre c'est parce qu'il y a depuis 20 ans énormément d'utilisateurs et d'éditeurs qui exploitent toutes les failles de la plateforme et ensuite il faut garder la compatibilité avec ces habitudes/logiciels.

Mac OS X est une plateforme à moitié ouverte qui est certes mieux architecturée mais lorsque sa base installée sera multipliée par 3 ou 4, il y aura beaucoup plus de pression sur Apple pour ouvrir tant ses plateformes pour téléphone que pour ordinateur.

Rédigé par : Alan Sky | 16 fév 2009 09:37:20

Le problème n°1 de l'iphone et des applications qui vont sur l'App Store est le succès de l'appareil!

On n'a jamais vu cela dans le monde de la téléphonie mobile: autant d'utilisateurs en si peu de temps, et autant d'éditeurs qui veulent publier des applications web et qui ne savent pas toujours programmer des applications économes en bande passante.

Le seul endroit où il y a une suspicion de boycott pour valider des applications iphone c'est pour Skype et ses consors car là les partenaires télécoms d'Apple ne sont pas heureux de voir le forfait plafonné par une application... Pourtant il y a truphone, etc.

Pour la comparaison Mac-Windows il faut dire que si Windows est devenu un monstre c'est parce qu'il y a depuis 20 ans énormément d'utilisateurs et d'éditeurs qui exploitent toutes les failles de la plateforme et ensuite il faut garder la compatibilité avec ces habitudes/logiciels.

Mac OS X est une plateforme à moitié ouverte qui est certes mieux architecturée mais lorsque sa base installée sera multipliée par 3 ou 4, il y aura beaucoup plus de pression sur Apple pour ouvrir tant ses plateformes pour téléphone que pour ordinateur.

Rédigé par : Alan Sky | 16 fév 2009 09:37:22

La TSR s'est beaucoup plainte de ne pas pouvoir distribuer son application "tsrinfo". Elle est aujourd'hui disponible sur le App Store de Apple. Comme quoi, une peu de patience pourrait éviter de se plaindre pour rien. Je pense que la majorité des développeurs pour iPhone ont dû patienter un peu et essuyer quelques refus avant d'arriver à distribuer leur création.

Sinon le problème de fond n'existe pas ! Pourquoi se plaindre que le système de distribution de Apple n'est pas "compatible avec un marché libre" alors que Apple n'a jamais mis en place un marché libre ! Apple développe des produits et des systèmes qui ont des avantages et des inconvénients ; mais cela n'a jamais été un système libre et ouvert.

Que ce soit en informatique ou pour n'importe quel autre produit, vous serez toujours plus ou moins lié à une entreprise ...

Rédigé par : John | 16 fév 2009 10:52:11

Bonjour,


L'application iPhone de la TSR est disponible:

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=405001&sid=9126514

Gaël

Rédigé par : Gael | 16 fév 2009 12:05:14

... je viens d'écouter ton passage sur le podcast de C3, et je suis d'accord avec Ölbaum et John: "mais cela n'a jamais été un système libre et ouvert."

... je pense que Apple se donne beaucoup de mal pour statisfaire le plus grand monde.

Mais je connaît le genre de personne qui ont ce "genre" de réactions, j'ai une société internet, et des râleurs pour un oui ou un non, on en a tous les jours...

Cette histoire me fait penser au jour ou Google, à décider d'"améliorer" son algorythme, et que pas mal de sociétés, soi disante, spécialiste dans le référenecement, ont crié au scandale, oooohhhh, mais comment Google se donne le droit de modifier SON algorythme...!!!

En passant, Apple et Google sont des sociétés privées, et jusque preuve du contraire, elles ont encore certains droits, mais je peut comprendre que des personnes, vivant de subventions publiques, fonctionnaires d'état, comme les employés de la TSR et RSR, ont de la peine à comprendre le fonctionnement de société, qui doivent payer leurs factures à la fin du mois. Qui empêche de développer un "meilleur" appareil? faites-le...

Rédigé par : Roman | 21 fév 2009 08:37:26

Pourquoi tant d'agressivité? Vous savez, je paie aussi mes factures. Par ailleurs, j'ai vécu 25 ans dans l'univers du commerce de mon père, qui était le patron. Je lui donnais d'ailleurs souvent des coups de mains et connaît mieux que personne les contingences économiques. Je ne suis de loin pas le seul à me poser des questions. Lisez l'article du Temps, un journal étatique peut-être?

La stratégie d’Apple déçoit des fans influents: http://www.letemps.ch/Page/Uuid/0ff17bf4-fba9-11dd-a1e6-26c6048bd82d/La_strat%C3%A9gie_dApple_d%C3%A9%C3%A7oit_des_fans_influents

Rédigé par : Xavier Studer | 21 fév 2009 10:54:20

Vous connaissez mieux que personne les contigences économiques? les indépendants et entrepreneurs apprécieront!

L'expérience client, que ce soit au travers de l'ergonomie ou au travers du design, constitue le fond de commerce d'Apple. Pour garantir une telle expérience, il n'y a pas 36 solutions: la contrôler de bout en bout. Ce n'est pas un hasard si le iPhone a rendu instantanément tous ses concurrents totalement dépassés à sa sortie sur ce plan.

Apple a décidé d'ouvrir néanmoins son appareil à des applications tierces, en prenant le risque de dégrader l'expérience utilisateur mais en permettant le développement de milliers d'applications pratiques et amusantes. C'est un compromis. On peut bien imaginer que dans une entreprise ayant une telle culture, ce compromis soit difficile. Notamment lorsque les applications développées, à l'exemple de TSRinfo, ne respectent pas les "iPhone Human Interface Guidelines", réinventent une navigation spécifique et présentent hélas de grosses faiblesses ergonomiques qui font penser à du Windows justement!

Comment peut-on à la fois se plaindre de la politique d'Apple et se permettre de développer une application qui ne respecte pas les standards de la plateforme en matière d'ergonomie? Quelle arrogance!

Rédigé par : Pascal M. | 22 fév 2009 14:51:38

Vous savez, même si l'interface d'Apple est excellente, elle n'est utilisée que par env. 10% des utilisateurs d'ordinateurs dans le monde. Il est donc très bien de l'agrémenter d'une touche de Windows. Pour l'arrogance, commencez par être un peu plus ouvert et moins susceptible. Je suis le premier, par exemple, à reconnaître l'ergonomie de l'iPhone alors... Heureusement d'ailleurs qu'Apple existe, sinon je serais en train de vous répondre depuis une interface de type DOS! Je pense seulement que si Apple veut valider toutes les applications, il faut le faire plus professionnellement et plus rapidement. C'est tout et je sais que nombre de fans de macs partagent le même avis. Si Apple ne peut le faire compte tenu du nombre de soumissions, la pomme doit changer de modèle. Pour ce qui est de la "frustration" évoquée maladroitement par d'autres internautes, pas du tout: je suis un utilisateur comblé de Vista et de Nokia. Et ça ne m'empêche pas d'apprécier les qualités et le design de MacOSX et de l'iPhone!

Rédigé par : Xavier Studer | 22 fév 2009 20:32:18

Je ne souhaite pas m'aventurer sur le terrain d'attaques personnelles indignes et infondées. Je tente, visiblement sans grand succès, d'utiliser l'espace des commentaires de votre blog pour partager ma vision d'ergonome indépendant et de président de l'association Swiss UPA regroupant des professionnels de l'utilisabilité. C'est tout. L'argument selon lequel il faudrait agrémenter l'interface de l'iPhone d'une touche de Windows parce que l'interface n'est utilisée que par 10% des utilisateurs d'ordinateurs dans le monde est une vraie ineptie. Ce qui est important, tout au contraire, c'est le respect d'un des principes fondamentaux des systèmes interactifs: la cohérence inter-applicative. Et c'est bien là que se situe l'arrogance: dans la substitution d'arguments objectifs, fondés sur des méthodes, sur des normes ISO et des principes par votre appréciation toute personnelle et subjective. Sur ce sujet, je vous suggère de lire "The psychology of everyday things" de Donald Norman.

Rédigé par : Pascal M. | 23 fév 2009 13:52:50

"Pourquoi tant d'agressivité?"
désolé que vous le preniez de cette façon Xavier, mais je parlais à la troisième personne, je ne vous vise pas personnellement.

"Vous savez, je paie aussi mes factures."
je ne vois pas vraiment ce que cette phrase viens faire là.

Mais je profite de l'occasion pour répondre. Les factures Billag, mes parents les payent, je les payent, et jusqu'alors, on à jamais eu le moindre mot à dire ou avis à donner. Ce qui me chatouille, c'est que l'on doit "souvent", pas tous le temps, accepter des émissions "débiles", ce qui n'est heureusement pas le cas de Pointbarre, que vous animez avec succès avec Stephane.

Apple à connu l'année passée, une des année record de vente, et je pense qu'à l'avenir, lorsqu'ils auront "encaisser" le coup, la politique sera bien plus claire et performante concernant l'acceptation ou non de nouvelles applications. Mais je préfère nettement attendre 2 mois une bonne application, qu'une daube de VISTA...

c'est une discussion, il n'y à pas d'agressivité, dommage que vous réagissiez de manières réactives...

Salutations, Roman

Rédigé par : Roman | 23 fév 2009 14:59:53

A Pascal M. C'est noté, mais bon vous savez, ce n'est qu'une application pour l'iPhone. On essaie de faire au mieux, si ça ne plaît pas, personne n'est obligé de l'utiliser. Sur le fond, vous avez raison, il faut un minimum de cohérence.

A Roman, désolé alors. C'est pas grave.

Meilleures salutations à tous.

Rédigé par : Xavier Studer | 23 fév 2009 21:53:36

Bonsoir,
personnellement, je pense que le grand public s'en contre fout de savoir combien de temps Apple mets pour valider une application ou si elle a été rejetée 3 fois. Je comprends la frustration des développeurs qui sont confrontés au monde quelque peu opaque de Apple, j'en suis un. Quand on achètes des pommes à la Migros, on va pas se demander comment s'est passé la relation entre le fournisseur et le magasin. Apple propose un produit avec un environnement contrôler qui gravite autour, c'est un choix stratégique d'Apple. Les développeurs ne peuvent que se réjouir de ce moyen de distribution que Apple leur offre, puisqu'ils peuvent touchés tous les utilisateurs d'iPhone directement depuis iTunes. Un rêve pour un développeur, non?

Rédigé par : Oliricha | 23 fév 2009 23:23:40

@ Xavier Studer: en effet, je suis libre d'utiliser l'application ou de ne pas l'utiliser. Sauf que la TSR est un service public, financé partiellement par ses téléspectateurs, et qu'un service public a, à mon sens, plus que n'importe quelle entreprise, un "devoir" de fournir des services accessibles au plus grand nombre.

Quoi qu'il en soit, pour que cet échange n'ait pas été vain et qu'il permette de profiter aux utilisateurs, je suggère une démarche inédite: réaliser des tests d'utilisabilité de l'application TSRinfo avec des utilisateurs, en faire le compte-rendu, y compris sous la forme d'extraits vidéo, ici ou ailleurs, et de raconter les coulisses du développement de votre application. Je participe volontiers à cette démarche gratuitement.

Rédigé par : Pascal M. | 25 fév 2009 09:10:15

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos

La guerre entre les opérateurs de téléphonie et les câblo-opérateurs est des plus vives en Suisse. La télévision, le téléphone et internet sont de plus en plus étroitement liés. Les réseaux mobiles convergent avec le fixe. De nouveaux usages et de nouvelles technologies font leur apparition. Au travers de ce blog, le journaliste Xavier Studer traite des profondes mutations de l'univers telecom et multimédia helvétique.

> Suivre sur twitter

> Le blog de Xavier Studer

> TV, net, téléphone: la guerre des réseaux

> Flux RSS de ce blog

> L'émission Point Barre
sur Couleur 3


> Les podcasts audio
de Point Barre


> L'émission Nouvo

> Contact

Recherche sur ce blog



Accueil

Articles récents

Calendrier

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Catégories

Archives

Flux RSS