Les blogs | Le blog télécoms de Xavier Studer

« GSM: délai prolongé temporairement | Accueil | Nouveaux numéros de téléphone »

Publié le 09 avril 2008 à 14:53 dans Convergence

Depuis plusieurs années, Intel met les bouchées doubles pour développer des processeurs consommant moins d’énergie, donc spécifiquement taillés pour les appareils portables. Cette fois, le fabriquant de puces vise le marché des cellulaires et de l'internet mobile. Andrea Toigo, spécialiste technologique du groupe pour l'Italie et la Suisse, nous explique en anglais quels seraient les avantages de sa société.

Ecoutez aussi cet extrait du Pointbarre du 12 avril diffusé sur Couleur3 [4:39]

En gros, l'argument massue du fondeur, qui a organisé à Lausanne un point de presse, est que la grande majorité de l’internet est développé pour des ordinateurs conventionnels fonctionnant, pour une large majorité, avec des instructions logiques de type Intel. Se basant sur ce constat, la société estime qu’il mettra sur le marché d’ici 2009 ou au début 2010, les puces pour smartphones les plus performantes et pour lesquelles il sera facile de développer les plugins usuels.

Poor Défi de taille
Le défi est de taille puisqu’il y a quelques années les meilleurs processeurs d’Intel consommaient encore 35 Watts! Aujourd’hui, avec Intel Atom, le constructeur est parvenu à diviser par dix la consommation de ses puces, de quoi fabriquer de petits ordinateurs portables spécifiquement conçus pour la mobilité, comme l'Eee PC d’Asus ou les ultra portables (UMPC) de Samsung, par exemple.

Mais entrer dans un téléphone est un défi de taille pour Intel car plusieurs constructeurs comme Motorola ou Texas Instruments proposent déjà des processeurs nettement moins gourmands, donc capables de fonctionner sur un téléphone aux batteries de petite taille. Intel estime cependant qu'il possède un certain avantage en matière de gestion de l'énergie, notamment en mode de veille.

Low2010 Divisé par dix
D’ici fin 2009, l'Américain pense commercialiser des produits consommant dix fois moins d’énergie qu’aujourd’hui, ce qui nous amène à des puissances de l’ordre de 0,2 Watts, beaucoup plus en phase avec des téléphones portables. Un sacré défi compte tenu de la concurrence sur ce marché.

En guise de commentaire, on relèvera que c’est une bonne chose qu’Intel travaille de plus en plus à la consommation de ses processeurs. Dommage toutefois que le géant américain se lance avec un peu de retard sur ce créneau. Avec un peu plus d’anticipation, il y a fort à parier que nos PC et portables consommeraient beaucoup moins aujourd’hui...

Xavier Studer

TrackBacks

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451b69769e200e551d1806d8834

Liste des trackbacks de Intel veut entrer dans les cellulaires:

Commentaires

C'est un défi de taille pour ce fabricant de radiateurs!! Peut-être que, finalement, la bataille d'il y a quelques années contre Transmeta, remportée par Intel, a fait changer quelques mentalités chez le fondeur?

Rédigé par : LolZ | 9 avr 2008 20:04:19

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos

La guerre entre les opérateurs de téléphonie et les câblo-opérateurs est des plus vives en Suisse. La télévision, le téléphone et internet sont de plus en plus étroitement liés. Les réseaux mobiles convergent avec le fixe. De nouveaux usages et de nouvelles technologies font leur apparition. Au travers de ce blog, le journaliste Xavier Studer traite des profondes mutations de l'univers telecom et multimédia helvétique.

> Suivre sur twitter

> Le blog de Xavier Studer

> TV, net, téléphone: la guerre des réseaux

> Flux RSS de ce blog

> L'émission Point Barre
sur Couleur 3


> Les podcasts audio
de Point Barre


> L'émission Nouvo

> Contact

Recherche sur ce blog



Accueil

Articles récents

Calendrier

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Catégories

Archives

Flux RSS