Les blogs | Le blog télécoms de Xavier Studer

« Un mastodonte et des défis | Accueil | Bluewin TV: quelques rumeurs »

Publié le 27 octobre 2006 à 15:28 dans Produits et tests

1818g Le monde des renseignements est à nouveau en ébullition avec l'arrivée du 1818. Si Swisscom n'est plus en situation de monopole depuis 2001 sur ce marché, l'ultime étape de cette libéralisation aboutira à la fin de cette année avec la disparition du 111, devenant le 1811. Si la campagne de pub du 1818 est des plus agressives, qu'en est-il des prix?

Lorsqu'on compare les tarifs des différents services de renseignements, qu'ils soient proposés par Swisscom (1811), Sunrise (1899), Tele2 (1802) ou le 1818, on constate que les prix sont relativement proches les uns des autres et surtout qu'ils semblent tous calqués sur la même grille tarifaire, comme nous l'avions déjà montré... Notons en passant que Cablecom, qui possède le 1848 mais ne l'utilise pas, ne propose toujours pas ses propres renseignements.

En gros, lorsqu'on appelle depuis un numéro fixe, il faut compter environ 1,60 franc de taxe d'entrée et débourser ensuite 25 centimes la minute pour obtenir un numéro ou une adresse en Suisse. (Swisscom  et le 1818 facturent 8 centimes dès la 2e minute). L'envoi de ces informations par SMS est facturée 50 centimes tant chez Sunrise que Swisscom. En revanche, le 1818 offre le SMS.

Swisscom finalement le moins cher
Lorsqu'on désire un renseignement international, ça se corse chez Swisscom. La taxe d'entrée revient à 2,50 francs, les 90 premières secondes coûtent 59 centimes la minute. Dès la 91 seconde, le tarif passe à 25 centimes la minute. Chez Sunrise, comme chez Tele2, le tarif reste le même, soit 1,6 franc de taxe de base et 25 centimes la minute. Quant au 1818, il ne fait pas lui non plus  la différence entre les deux services.

La véritable alternative à tous ces produits a été lancée il y a quelques jours par Swisscom; il s'agit du 1812, un service entièrement automatisé. La taxe de base (y compris les communications) est facturée 80 centimes. Dès la 61e seconde, chaque minute revient à 10 centimes. L'envoi d'informations par SMS est gratuit. En phase de test actuellement, ce service pourrait bouleverser tout ce petit monde en cas de succès...

Xavier Studer

TrackBacks

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451b69769e200d834f7f66069e2

Liste des trackbacks de Renseignements: que choisir?:

Commentaires

Attention avec tous ces numéros, pour finir on ne sait plus ! Pour ma part j'ai composé le 118 pour avoir un renseignement !!
Alors "Alo les pompiers j'écoute"
Je ne suis surement pas le seul et n'est ce pas dangereux d'avoir choisi le 18 ?

Rédigé par : Ballifard Jean-Marie | 29 oct 2006 16:24:42

une petite précision pour la route:
http://www.ville-ge.ch/geneve/sis/118Project/118Project.html
;)

Rédigé par : merinos | 22 sep 2007 03:06:38

Extraordinaire!

Rédigé par : Xavier Studer | 23 sep 2007 09:04:09

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos

La guerre entre les opérateurs de téléphonie et les câblo-opérateurs est des plus vives en Suisse. La télévision, le téléphone et internet sont de plus en plus étroitement liés. Les réseaux mobiles convergent avec le fixe. De nouveaux usages et de nouvelles technologies font leur apparition. Au travers de ce blog, le journaliste Xavier Studer traite des profondes mutations de l'univers telecom et multimédia helvétique.

> Suivre sur twitter

> Le blog de Xavier Studer

> TV, net, téléphone: la guerre des réseaux

> Flux RSS de ce blog

> L'émission Point Barre
sur Couleur 3


> Les podcasts audio
de Point Barre


> L'émission Nouvo

> Contact

Recherche sur ce blog



Accueil

Articles récents

Calendrier

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Catégories

Archives

Flux RSS