Les blogs | La chronique météo de Philippe Jeanneret

« Les radars n’aiment pas les leurres | Accueil | Tornades aux Etats-Unis: le pire à venir? »

Publié le 26 avril 2011 à 10:58

Diapositive1 Certains outils de prévisions semblent uniquement destinés aux spécialistes mais finissent par acquérir le label Grand Public avec l’usage. Les diagrammes de Hovmoller feront peut-être partie de cette catégorie un jour. Ils présentent en effet de nombreux avantages pour la visualisation de situations météo. Et ne sont finalement pas si compliqués.

Les diagrammes de Hovmoller sont apparus il y a quelques années sur le Net, en particulier sur le site du Climate Prediction Center Américain pour illustrer les variations du phénomène El Nino. Récemment Météosuisse les a également utilisés pour expliquer la persistance des hautes pressions – et de la sécheresse – sur la Suisse, dans le cadre des prévisions mensuelles du Centre Européen de Prévisions Météorologiques à Moyen Terme (CEPMMT).


Hovmoller 14 avril ecmwf Ce diagramme permet de visualiser en un clin d’œil l’évolution d’une situation météo sur une période de 30 jours:
En suivant l’évolution du haut vers le bas, le lecteur trouvera les variations de champ de pression pour le niveau 500 Hpa du 14 avril au 14 mai, les «H» ou les «L» représentant respectivement les zones de hautes et de basses pressions. L’échelle horizontale quant à elle, représente la longitude. Une carte du monde située au bas de la page permet enfin de repérer les zones géographiques.

A la hauteur de l'Europe, on voit que la pression reste élevée (donc sans précipitations) au moins jusqu'à la fin du mois d'avril. Les zones dépressionnaires (associées aux pluies) se maintiennent quant à elles sur le centre des Etats-Unis, l’Atlantique et l’Est de l’Europe. Prévision qui s’avère assez bonne pour l’instant.

Un bémol cependant, la prévision couvre une vaste zone en latitude, allant du Sud de l’Espagne à la Mer du Nord. Elle ne permet donc de représenter les changements de pressions qu’à grande échelle. Les phénomènes locaux lui échappent...


Diapositive2 Le schéma a été inventé par Ernest Aabo Hovmoller (1912-2008), un météorologue danois. Il permet de visualiser les variations de champs de pressions mais également les précipitations ou les températures, en mettant en évidence le rôle des ondes. Un outil de travail surtout dédié aux représentations des phénomènes météo sur le long terme.

Philippe Jeanneret


Photo: Marc Brodard

Commentaires

Hou, ça m'a amusé mais surtout intéressé, d'un rien, de rien, merci!

Rédigé par : Oussama Muse | 3 mai 2011 14:49:20

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos

Chaque jeudi (au minimum) à 20h sur RTS Un, l'équipe météo commente une photo envoyée par les internautes. N'hésitez pas à nous envoyer des clichés de phénomènes météorologiques dont vous êtes les témoins.
Philippe Jeanneret

Accueil

Articles récents

Calendrier

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Catégories

Archives

Flux RSS