Les blogs | Le Blog de Manuella Maury

« Michel Pont : complètement foot | Accueil | Puisque nous partons en voyage »

Publié le 18 mai 2006 à 16:03

Il n’y a plus rien dans la cuisine.

Je suis retournée sur les lieux au lendemain de l’ultime émission enregistrée mercredi dernier avec Bertrand Piccard, et il n’y avait plus rien. J’ai récupéré une catelle de la cuisine qui n’avait pas survécu au démontage. Je crois que je vais la mettre dans ma boite à souvenirs, à côté de ma médaille de première communiante, des boucles d’oreille de ma grand-mère et de mon billet de train interrail, mon premier voyage lorsque j’avais 16 ans. J’ai une boite grise que je trimballe depuis des années et qui à chaque déménagement me rappelle un peu qui je suis. Je crois que ça sert à ça les déménagements. A savoir un peu plus qui on est.

Bertrand Piccard a été un dernier invité courageux. Il a cuisiné au gaz des poudres lyophilisées. Figurez-vous que c’est le menu qu’il n’aurait jamais osé demander mais qui lui a fait un plaisir fou. Il y avait 7 ans et demi - date de son fameux tour du monde - qu’il n’avait plus dégusté cette tambouille infâme. Quand j’étais petite et qu’on me demandait ce qui me ferait plaisir pour le repas de mon anniversaire, je disais à chaque fois « des raviolis en boîte ». C’était plutôt ignoble, tout compte fait, ces gros carrés de pâtes épaisses ensanglantés de sauce tomate sucrée. Mais j’aimais ça. Le souvenir est un plat qui ne s’embarrasse d’aucune règle gastronomique.

Des souvenirs, à la fin de la 53è et dernière émission, j’en ai rempli des dizaines de cartons. J’ai dû en emballer certains, de peur qu’ils ne se brisent : l’œuf de Daniel Brélaz, la petite blessure de Peter Rothenbuehler suite aux propos de Meury, le baiser de Sylviane Berthod à Albert le vert ou encore l’œil nostalgique de Bernard Haller. Pour d’autres, il a fallu tracer en gras « Fragile » sur l’emballage : la douceur de la guerrière Ariane Dayer, le sourire lutin de Michael von der Heide, la voix tracassée de Thierry Romanens, la sincérité de Philippe Roch et la douleur d’Etienne Fernagut, les immenses yeux de Claude-Inga Barbey et le plaisir enfantin de Stéphane Lambiel devant une boîte de coccinelles.

Certains souvenirs ont eux dû être démontés pour le transport : les coups de hache de Pierre Kohler, le coup du lapin de Jean-Charles Simon, les coups de gueules de Roland Pierroz, le coup droit de la Castou, les coups de coins de Michel Pont et le coup franc de Bernard Challandes, le coup de fouet de Franco Knie et les coups durs de Didier Cuche, le coups d’œil de Géraldine Savary et le coup par coup de Jean-Pierre Marielle, les coups de théâtre de Philippe Morand et le coup du milieu de Pascale Rocard, les coups de blues de Claude Nobs et le contre coup de Pascal Auberson, le coup de la tarte de Christophe Passer et le coup dans l'aile de Julian Cook, le premier coup de Charles Poncet et le dernier de Bertrand Piccard.

Et comme dans un déménagement on n’a jamais fini, il a fallu trouver un autre carton encore pour y stocker le rock endiablé de Christophe Darbellay, la dédicace angélique de Jean Ziegler, la crinière entretenue de Luc Recordon et la calvitie débraillée de Joseph Gorgoni. Dans un autre receptacle pratique se sont rajoutés la coolitude de Renata Libal et la principitude de Jacques Hainard, le Sartre de Hans Fehr et l'existentialisme de Claude Frey.

Comme bientôt il n'y eût plus un seul carton, il fallut rajouter au voyage des sacs en papier, dans lesquels ont atterri les parfums de Lolita Morena et les espoirs de Jérôme Rudin. Puis, Dieu merci, le camion nous a livré un container pour le New York d’Emil, le château de la Baronne de Rothschild, le Zèbre de Jean-Marc Richard, le piano d’Alain Morisod et le jardin d’Albertine.

C'était presque fini. Alors dans un ultime carton, nous avons mis tous les mots qui restaient encore dans la cuisine : les mots tordus de François Rollin, les mots tout droits de Jean Troillet, les mots suspendus de Dominique Perret, les mots rigolos d’Henri Dès, les mots travestis de Yann Lambiel, les mots entiers de Mireille Diggelmann et puis enfin, tout à la fin, les mots bleus de Jean-Claude Issenmann.


Et puis j’ai eu envie d’imiter les mots d’Albert, juste avant de commencer les grands nettoyages. Dans ma bouche ils sont devenus bleus. Peut être parce que ce sont les derniers. Alors il faut les chanter, et après…. on pourra enfin balayer :


Je vous dirai les mots bleus
Les mots qu'on dit du bout des yeux
Au risque de paraître ridicule
De pas connaître le mot recul
Sur le pas de porte de l'émission
Celle qui n’avait qu’une ambition,
D'une rencontre
D'une rencontre

Je vous dirai les mots bleus
Ceux qui rendent l'instant heureux
Je vous dirai sans me marrer
Même si ça me fait un peu flipper
Dans la cuisine ce qui a marché
A part le four et l’électricité
C’était le silence immobile
Ces gestes si futiles
D'une rencontre
D'une rencontre

TrackBacks

URL TrackBack de cette note:
https://www.typepad.com/services/trackback/6a00d83451b69769e200d8348e8a6e53ef

Liste des trackbacks de Je vous dirai les mots bleus ::

Commentaires

bien touchant tout ça
bien touché!

Rédigé par : romanens | 19 mai 2006 11:23:56

Quelle grande tristesse! Je ne comprends pas, c'est pourtant la meilleure émission de la tsr... Il est écrit nulle part pourquoi cette émission s'arrête...

En tout cas les meilleurs moments étaient pour moi Jerome Rudin, Han Fehr et Michel Pont ainsi que les fabuleuses rubriques de Daniel Rosis et Thierrey Meury

Merci infiniment pour votre charme, humour, et tous ces beau moment que vous nous avez fait vivre!

Rédigé par : Charles | 19 mai 2006 12:27:50

C'était une chouette idée avec de grands moments de télé (oeuf à Brélaz, crêpe de Lambiel, et les fous rires de Manuela...). Il y aurait encore bon nombre de personnalités romandes qui sont à côté de la plaque et qui pourraient tâter de la spatule, mixer du poignet tout en bavardant avec vous... dommage.

Merci pour tout et bons vents !

Rédigé par : kikique | 19 mai 2006 12:43:16

C'est bon, maintenant Manu tu peux te mettre au régime ;-) Meuh non je plaisante et comme dirait un chanteur connu :

Goodbye my lover, goodbye my friend...

Rédigé par : Moi | 19 mai 2006 13:12:12

Bravo Manu,
Que c'est triste que les bonnes émissions soient celles qui passent à la trappe.
Mon meilleur souvenir, peut-être Stéphane Lambiel parce qu'avec toi cela faisait 2 Valaisans. Bon vent Manu et vivement ton retour à l'antenne (Radio ou TV) et bravo pour ta participation aux dicodeurs. Tu chantes Super....
Dodo

Rédigé par : Dominique | 19 mai 2006 15:27:10

Manu MERCI pour cette emission je vais la regretter pourquoi faire des economies sur des emissions que l'on aime et payer du foot des millions de francs la trs de pensse pas a ceux qui qui aime à coté de la plaque bonne route et merci bisous alain geneve

Rédigé par : Longchamp | 19 mai 2006 17:59:52


Le service des sports de la TSR devrait cesser de nous pomper l'air avec la F1. Ainsi, avec l'argent économisé, on pourrait continuer à voir votre très belle émission !
Moi, je suis profondément déçu, une si belle et sympathique émission ne doit pas disparaître.
Ils ont quoi dans le citron vos chefs, ils sont véritablement à coté de la plaque !

Rédigé par : noctambule | 19 mai 2006 19:10:28

ah je vais verser une tite larme ce soir c'est sur ! une bien belle émission qui s'achève...ptite question : est-ce qu'un best-of sera diffusé cet été des meilleurs moments de l'émission ? ou par le plus grand des hasards un dvd sera bientôt en vente des meilleurs moments ?

quoi qu'il en soit bon vent à vous Manuella ! heureusement que vous êtes à la TSR ! ;O))))

Rédigé par : Motto Pierre | 19 mai 2006 19:18:05

On vient de perdre en une seule émission les deux plus attachants animateurs de romandie... Albert et Manuella.

Dommage que dans se monde moderne, les émissions cultes ne face plus carrière.
Je compte sur toi pour nous ressortir un truc de derrière les fagots très vite ;o) Tes doigts (les cinq) sont magiques, ta fraicheur, ta convivialité, ton sens de l'accueil, ton toi... me manque déjà.
Snif mince de mine.
Gros bisousss
JF

Rédigé par : Jean-François | 19 mai 2006 20:59:23

Manuella,
les vendredi soir sur la terre et dans ma cuisine seront bien tristes maintenant.Vous avez animé cette super émission avec beaucoup de charme et un brin d'espièglerie qui vous allait à ravir. J'aurais aimé qu'elle ne finisse jamais. Vous me manquerez, ainsi qu'Albert, Thierry, Daniel et les autres.
A bientôt Manuella
Anne

Rédigé par : Anne | 19 mai 2006 22:03:01

Ceux qui ont décidé de supprimer à côté de la plaque,sont des gens sans gôut et préfère nous bassiné avec des sèrie débile.
C'était un moment de pur bonheur de découvrir ces gens connut sous un autre angle, car manuela est sont équipe ont réussi un coup de maître.
Les débuts de soirée du vendredi seront bien terne.

Rédigé par : Philippe P | 19 mai 2006 22:48:13

Pour une fois que nous avions une émission qui sortait des sentiers battus. Même si une demi heure c'était cours, mais quels moments. Manuella je vous souhaite bon vent pour la suite et j'espère que vous nous reviendrez bientôt avec une animation aussi divertissante.

Rédigé par : Patrick B | 19 mai 2006 23:27:57

C'est vraiment triste que cette excellente émission s'arrête. Que de bonheur, d'humour, de tendresse, de souvenirs... Même mon petit garçon va être triste. A 2 ans, il est devenu fan d'Albert le vert...
J'espère que nous reverrons très bientôt Manuella à l'antenne !

Rédigé par : Anne | 20 mai 2006 09:08:42

La tsr avait trouvé une jolie animatrice, drôle, itelligente, qui fait de bonnes interview, et qui avait trouvé une super émission....

Alors pourquoi stopper???

En tout cas un conseil, ne relâchez pas Manu dans la nature, c'est une espèce en voie de disparition...

bon vent!

Rédigé par : Marie | 20 mai 2006 10:00:23

Il faut dire que le duo Manu-Albert est sensationnnel!

J'espère vraiment revoir ce magnifique couple!

A bientôt j'espère

Rédigé par : Steve | 20 mai 2006 10:03:15

Comme beaucoup d'autres, je ne comprends pas pourquoi une si chouette émission est terminée. Regarder "A côté de la plaque" le vendredi soir était une manière tellement agréable de finir la semaine, dans la bonne humeur, la convivialité, un petit plaisir renouvelé chaque semaine. Un plaisir de retrouver le charme de la pétillante Manuella, l'humour grinçant de Thierry Meury, les pubs décapantes etc. NON et NON ! Que va-t-on nous mettre comme bêtise à la place ?

Rédigé par : Agnès | 20 mai 2006 10:10:07

Quel dommage que cette émission s'arrête ! :o( Merci Manu de nous avoir fait passer de bon moments dans votre cuisine en nous présentant des personalités sous un angle différent.

Merci aussi pour votre bonne humeur contagieuse qui faisait tant plaisir à voir.

Albert le vert va particulièrement me manquer, j'espère qu'il réaparaitra dans une autre émission. Il me rappelait mon enfance ;o)

Rédigé par : Jon | 20 mai 2006 11:10:29

Je n'ai vu qu'une émission, celle avec ce type complètement inepte, ante-charismatique, dont je me demande bien pourquoi il a pu faire l'objet d'une émission, tant il est inutile, ce julian cook. Vous étiez touchante à essayer de rendre cette interview intéressante, mais elle ne l'était pas, en dépit de votre brio...quel c.. ce jeune homme!
Bonne chance à vous!

Rédigé par : antoine | 20 mai 2006 12:49:37

j'ai beaucoup de peine a me dire que la semaine prochaine il n'y aura plus à côter de la plaque!! pourquoi arrêter?? c'était la meilleure émission de la tsr!!!... j'espère qu'il y aura denouveau une émssion dans ce genre mais avec toi manuelle sinon ce n'est pas la même chose! en tout cas bravo manu! t'as assurer!!!
Pour moi la meilleure émission était celle où il y avait Stéphane Lambiel! Les tripes que vous vous étiez fait! Trop excellent j'en garde un super souvenir!!!
A bientôt!!!
Tania

Rédigé par : Tania | 20 mai 2006 12:54:35

Salut Manu,

J'ai beaucoup apprécié ton émission. Je ne comprends pas la décision de la TSR. Les trucs bien passent toujours à la trappe. Ils auraient mieux fait de mettre Passe-moi les jumelles à la corbeille car c'est devenu très terne. Je vais te regretter. Vivement le début de l'année pour te retrouver.

Un Valaisan mécontent :-)

Grosses bises.

Bertrand

Rédigé par : Bertrand | 20 mai 2006 23:14:11

salut Manu,

Si tu savais le plaisir que nous avons eu mes enfants et moi (un garcon de 8 ans et une fille de 9 ans) de te regarder ton emission vendredi soir après vendredi soir. Nous n'en avons manqué aucune. Si jamais j'oubliais, mes enfants me disaient, ce soir il y a l'émission de manuela.

merci pour cette bonne humeur distillée semaine après semaine.
Quel dommage !! Ils ont quoi dans la tête. ces caciques de la TSR ?.....


Allez bon vent et a bientot, j'espère

Rédigé par : Fabienne | 21 mai 2006 18:01:01

Je déprime depuis vendredi, aidez-moi!!!!

Rédigé par : Lola | 21 mai 2006 18:06:57

En tant que suisse-allemand je regardais vos émissions avec un grand plaisir. Chez nous, il n'y a pas d'émissions aussi intélligentes avec un humour aussi fin épicées d'un charme unique tel que le vôtre. Votre émission nous manquera aussi de notre côté de la sarine.
Nous espérons de vous revoir bientôt à la tsr!

Rédigé par : Peter | 21 mai 2006 20:35:41

Chère Manuela,
La tsr est parfois incompréhensible...
Juste pour vous dire que je compatis avec vous ! Vous êtes une animatrice dynamique avec plein d'humour ! Sur la tsr, c'est rare toujours trop sérieux ! On ne se lasse pas de vous voir nous communiquer votre bonne humeur ! Tout de bon et bon séjour au Canada ! On vous attend avec impatience !

Rédigé par : Carmen | 22 mai 2006 15:37:05

Ma trop chère animatriste ...
Vois là, las, mon dernier coucou !
Couac à propos de coups, Manu bella, dont les bons mots rient ...
Seriez-vous un bon coup, en fêtes ?

Rédigé par : michamifatus | 22 mai 2006 16:56:03

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

A propos

Accueil

Articles récents

Calendrier

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30

Catégories

Archives

Flux RSS